[Défi vegan] Pourquoi et comment se passer de fromage ?

Savez-vous quelle est la remarque qui revient le plus souvent quand je dis aux gens que je suis vegan ? La raison numéro un pour laquelle ils disent qu’ils ne pourront JAMAIS devenir vegan ?

Le fromage !

Beaucoup de gens me disent qu’ils pourraient facilement se passer de viande (j’ai toujours envie de répondre “alors pourquoi tu continues à en manger ?”…) mais qu’ils ne pourraient jamais vivre sans fromage. Que le fromage, c’est leur vie, qu’ils seraient trop malheureux sans, etc.

Loin de moi l’idée de juger ou critiquer, honnêtement, j’étais pareil il y a à peine un an… Je me disais également que je pourrais facilement me passer de viande (mais je continuais aussi d’en manger, par habitude, par convention…) mais que j’aimais bien trop le fromage pour vivre sans. 
Je ne comprenais d’ailleurs pas ces quelques personnes qui n’aiment PAS le fromage. C’était tellement bon, comment peut-on ne pas aimer ? 

Aujourd’hui encore, je maintiens que le fromage est délicieux et c’est sûrement l’aliment qui me manque le plus. Alors pourquoi ai-je arrêté d’en manger ? Et comment faire pour s’en passer ?

le-carnet-danne-so-fromage-vegan

Le fromage rend accro

Oui le fromage me manque ! Mais j’ai découvert pourquoi… Au delà du gout, il s’agit également et surtout d’une raison biologique.

En effet, le fromage est fait à base de lait, jusque là rien d’extraordinaire. Mais saviez-vous que le lait contient un élément qui rend accro ? Qui agit sur vous comme une drogue ?

La nature est bien faite et lorsqu’une vache a un petit, si elle veut que celui-ci survive, il doit rester près d’elle, pour bien se nourrir et ne pas se mettre en danger en allant explorer trop loin. Et pour s’assurer que le petit restera près d’elle, le lait de la vache contient une substance qui va le rendre accro au lait. Il en voudra toujours plus et donc il restera près de sa maman, pour être sûr d’avoir toujours du lait à disposition. 

Cette substance fonctionne aussi sur nous et c’est pour cela que tellement de gens sont accros au fromage et que cet aliment est réconfortant pour nous. Il stimule la production d’hormones du bonheur et forcément, nous en redemandons. 

Pourquoi le fromage rend-il plus accro que le lait ? Tout simplement parce que le fromage est une version très concentrée du lait. Plusieurs litres sont nécessaires pour produire un fromage et on enlève l’eau contenu dans le lait pour ne garder que la caséine et les autres éléments qui le compose, dont cette substance addictive qui s’y trouve à haute dose.

Voilà maintenant vous savez pourquoi vous aimez tant le fromage… Vous êtes drogués 😉

Personnellement ça m’a bien aidé de savoir ça car j’ai compris qu’au delà du fait que le goût du fromage me plaisait, mes envies de fromage étaient surtout dues à une réaction dans mon corps, comme un manque de drogue. Ce qui déjà ne me plaisait pas trop, je n’ai jamais été accro à la cigarette ou à autre chose et je n’aime pas le fait d’être “contrôler” par une drogue quelqu’elle soit. Bon ok j’avoue que je suis toujours contrôlée par le chocolat mais c’est une autre histoire…

Mais du coup, tout comme pour une drogue, si j’arrête de consommer du fromage, l’addiction diminuera pour disparaître, ce qui a été le cas pour moi. Au début il a été difficile de me passer de fromage… Maintenant, j’en ai toujours envie quelque fois mais beaucoup moins qu’avant et surtout je ne vois plus le fromage comme un aliment que j’adore, je vois le fromage comme un produit de souffrance comme je vous en parle dans mon article “Pourquoi j’ai arrêté les produits laitiers“.

Il existe plein d’alternatives au fromage

En devenant vegan je pensais devoir me passer de fromage totalement et simplement. Mais que nenni ! Il existe en fait une multitudes de fromages végétaux (ou fromage vegan), fait à base d’huile de coco et/ou de noix, de fécule de pomme de terre, de levure de bière, etc. Bref des fromages vegan qui ont un goût et une texture quasiment identique aux fromages classiques.

Certains sont plus ou moins réussi que d’autres mais il est possible d’en trouver des vraiment bluffants ! Certains seront parfaits à manger tels quels, d’autres feront de merveilleux fromages à pizza et vont fondre comme il faut. N’hésitez pas à demander des renseignements en boutique vegan. 

Il existe même un parmesan végétal à saupoudrer sur des pâtes, des salades, etc. Un délice !
Ces fromage végétaux sont à trouver en magasin bio ou en boutiques vegan.

Alors ok ce genre de substituts ne remplacera jamais totalement le fromage à base de lait animal, mais au début, lorsqu’on devient vegan, croyez-moi ça aide beaucoup ! Au début, on a souvent besoin de remplacer les choses, de continuer à manger comme avant, mais juste en remplaçant et les fromages végétaux, tout comme les steak de soja par exemple,aident bien pour ça.

Désormais j’en mange très peu, beaucoup moins qu’avant mais je suis contente d’en avoir toujours chez moi et de pouvoir me jeter dessus si une envie de formage me prend 🙂

le-carnet-danne-so-fromage-vegan

S’avoir s’écouter est primordial

Je sais que ma façon de faire peut choquer les “vegan puristes”, mais comme je le dis souvent, si j’ai VRAIMENT envie de manger quelque chose, que ça me manque, que j’y pense tout le temps, je ne vais pas me l’interdire… 

Je suis végétalienne disons à 98% et je le vis très bien et je ne regrette en aucun cas cette décision. Mais de temps en temps, à des occasions spéciales, je peux avoir envie de manger un bout de fromage et décider de le faire, si j’en ai vraiment envie (et surtout pas à cause d’une pression extérieure). Cela ne remet pas en cause mes convictions et mes valeurs et bien sûr dans un monde idéal j’aimerais être végétalienne à 100%, mais pour l’instant, j’écoute mes besoins et je ne pense pas que cela fasse de moi une personne horrible de manger un petit bout de camembert en de très rares occasions. 

Selon moi l’important est ce que l’on fait au quotidien et tout au long de sa vie, mais il ne faut pas se flageller si on a “craqué” et grignoter un morceau de fromage à l’anniversaire de tata Huguette. (NB : Je n’ai pas de tante qui s’appelle Huguette, ceci était juste un exemple).

Devenir vegan est un choix que l’on fait avec son coeur et en conscience et je pense qu’il est plus sain de procéder comme cela plutôt que de voir tout en noir et blanc et se dire “si je ne suis pas végétalienne à 100% alors autant ne pas l’être du tout”. Je connais plusieurs personnes comme ça qui se disent que si elles ne font pas tout parfaitement alors ça ne sert à rien, c’est vraiment dommage car je trouve que chaque démarche est à encourager et est déjà un pas en avant.

J’espère que cet article vous aura plu et appris des choses 🙂

Si vous voulez une version vidéo de cet article, c’est par ici :

Et vous, quel est votre avis sur le fromage ?
Y êtes/etiez-vous accros ?
Arrivez-vous a vous en passer ?
Dites-moi tout 🙂

 

Articles associés

commentaires (11)

Personnellement, le fromage est actuellement notre frein, à mon mari et moi, pour aller vers le végétalisme. Nous y pensons beaucoup, et je pense qu’on y viendra, mais : gruyère râpé, mimolette, comté, chèvre, brebis…pffff…!!
Même si je les considère de moins en moins vu la souffrance animale en amont, nous avons du mal à nous envisager sans, aussi par rapport à nos filles. C’est déjà parfois difficiles pour elles sans viande, alors sans gruyère sur les pâtes j’imagine leur tête…Mais ton article me donne envie d’essayer un fromage vegan 😉 Aurais-tu une marque à me conseiller ?

Je te comprends, honnêtement c’est le truc le plus difficile à arrêter pour moi… Mais les alternatives qui existent maintenant sont pas trop mal même si ça ne remplacera jamais exactement… Niveau marques je ne sais pas trop, ce sont généralement des marques allemandes que j’achète, mais sur le site internet Un monde vegan ou d’autres sites comme ça tu trouveras ton bonheur 😉

Bonsoir Anne-So,

Mon avis sur le fromage ? En fait, j’adore ça ! Il y a encore quelques mois, je pouvais en manger à chaque repas, à l’occasion d’une collation même…
Mais depuis maintenant quelque temps, j’ai réussi à rationaliser ma consommation. Je ne mange quasiment plus que du fromage de chèvre ou de brebis et limite ma consommation à une portion par jour.

Pourquoi ? Parce qu’en plus d’être comme une drogue, comme tu l’expliques, le fromage au lait de vache contient beaucoup trop de facteurs de croissance et que le fromage d’origine animale est particulièrement acidifiant.

J’étais comme toi avant… Et effectivement entre la souffrance animale et tous les trucs pas cool que contient le fromage, il vaut mieux réduire…

Je confirme que le fromage est vraiment ce qui est le plus dur à arrêter chez nous. Déjà, nous n’en achetons plus… comme ça, plus de tentation à la maison… On achète de temps en temps des fromages végétaux… mais quand on a été “accro” au fromage, il faut bien l’avouer, les fromages végétaux font un peu pâle figure, même si certaines marques font des efforts, et qu’il y en a qu’on adore !
En revanche, vu qu’on n’est pas végétalien à 100%, notamment quand on est invités chez des amis, on “craque” encore pour un “petit” bout de fromage… Petit à petit, on arrivera sans doute à arrêter totalement… mais ce n’est pas facile.

Je sais bien effectivement que les fromages végétaux ne remplacent jamais vraiment… :/ Mais bon ça aide un peu 🙂
Ça viendra avec le temps !

J’étais accro – quelque chose de bien. Autant je pouvais me passer de viande ou de poisson sans souci, autant abandonner les produits laitiers en général et le fromage en particulier a été quelque chose de… très très très très difficile. Mais bon, une fois qu’on sait comment c’est fait, que faire d’autre ? Aucun des fromages végétaux que j’ai goûtés ne m’a rappelé les fromages habituels, mais on peut vivre sans. Et le faux camembert que j’ai testé à Veggie world était excellent, le fromage à base de noix de cajou est très bon également. Bref, survivre sans fromage, c’est possible !

Iza, peux tu me dire la marque du camembert stp ? je suis vegan mais je lutte au quotidien et je ne craque pas mais tous les fromages vegans que j’ai testé sont … désolée mais … dégueulasses ! et j’en ai testé beaucoup … je désespère …
merci ; )
cécile

Haha je te comprends Cécile… Je crois que les fromages Jay & Joy sont très bons, mais je n’ai pas testé moi-même 🙂 Ne lâche pas, tu trouveras de bonnes alternatives ! 😉

Bravo pour cet article et ton message de fin à rappeler à un maximum de personnes : chaque petit effort compte, soyons indulgents avec nous mêmes! 🙂
Perso c’est la vidéo de Gary Yourofsky ‘le Discours le plus important de votre vie” qui m’ a permis s’arrêter à 98% les produits laitiers. Ça m’a provoqué un vrai déclic, une autre vision du from’, et je recommande à tout le monde d’aller la regarder.
A bientôt !

Merci à toi pour ton gentil message 🙂 🙂 Je suis d’accord, la vidéo de Gary Yourofsky est dingue !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.