[Défi vegan] Pensez à éduquer vos proches !

Cet article était à l’origine un post FB, comme il vous a bien plu je le remets sur le blog 🙂

Il y a quelques jours, j’ai fait un FB live intitulé “Je suis vegan et je n’ai pas réponse à tout, c’est grave ?”, peut-être l’avez-vous vu ? 

Sinon rendez-vous -> ici !

A un moment, ma maman a rejoint le live (coucou maman ! ) et quand j’ai demandé aux participants de me dire quel commentaire le plus farfelu on leur a fait par rapport au véganisme, elle a commenté “Quelqu’un m’a dit ” si Anne so a des enfants un jour ils ne seront pas normaux “!!!!”…

Ce commentaire m’a presque choquée, pour 2 raisons :

Déjà il faut que j’ai une petite discussion avec ma maman pour qu’elle me dise QUI a dit ça que j’aille lui dire 2 mots… Non mais oh ! Qui se permet de dire que mes enfants ne seront pas normaux ! Et puis c’est quoi la normalité d’abord ? Bref je m’égare.

Mais surtout, je me suis rendue compte qu’il n’y a pas que moi qui doit faire face aux questions / critiques / moqueries… Il y a mes proches aussi !
Et ça, honnêtement, je ne l’avais jamais vraiment réalisé…

Mais maintenant ça me paraît tellement évident.

Bien sûr que quand ma mère croise des gens qu’elle n’a pas vu depuis longtemps, il lui demande des nouvelles de ses enfants et elle doit expliquer ce qu’on fait “dans la vie”, donc elle est amenée à parler de mon véganisme et donc à répondre directement aux réactions des gens…

Bien sûr que mon chéri a du déjà plusieurs fois expliquer de quoi parlait mon blog et donc répondre à des questions comme “mais pourquoi est-ce qu’elle ne mange pas d’oeufs ? Si on ne les mange pas, les poules n’en font rien, non ?”.
Même chose pour ma grand-mère, mon frère, mes amis !

Et c’est pareil pour vous !

Que votre métier tourne autour du veganisme ou pas, que vous en parliez ouvertement ou non, si vous êtes véganes ou végétarien(ne)s, vos proches ont eu et auront à en parler à d’autres personnes à un moment ou un autre.

Soit parce qu’ils s’inquiétaient pour vous, et qu’ils ont demandé conseil autour d’eux pour en savoir plus (et on leur a surement répondu que vous etiez fous/folles et qu’il fallait tout faire pour vous arrêter ), soit parce que le sujet est venu dans la conversation et qu’on leur a probablement demandé pourquoi vous aviez pris cette décision folle 

Et à votre avis, que répondent vos proches ?

Soit vos proches vont répondre que c’est à vous qu’il faut poser la question, que c’est votre décision et qu’ils la respectent tout simplement (gros +1 pour ceux-là), soit ils vont essayer de répondre comme ils peuvent, soit dans le pire des cas, ils vont se sentir blessés ou agressés par l’autre et vont même peut-être vous en vouloir de les mettre dans cette situation !

Ou bien le discours de l’autre en face va les faire douter, même s’ils vous soutenaient dans votre démarche jusque là, peut-être vont-ils commencer à se dire que Micheline n’a pas tort et que vous ne pourrez jamais avoir d’enfants normaux, ou que Jean-Marc qui dit qu’on vit moins longtemps en étant végane a peut-être raison ou encore que Charles-Henri (pardon si vous portez un de ces prénoms) qui dit qu’il faut absolument traire les vaches sinon elles meurent et que du coup les véganes tuent indirectement les vaches en ne buvant pas de lait, ne dit peut-être pas que des bétises (NB : si si il ne dit que des bétises)…

Et peut-être que vos proches n’oseront même pas vous en parler, mais rumineront cette idée, s’inquièteront, vous en voudront, bref un mauvais cocktail..

Hier, je me suis donc rendue compte plus que jamais de l’importance de prendre le temps d’expliquer à vos proches les raisons qui vous ont fait prendre cette décision et leur donner 2 ou 3 infos pour qu’ils sachent quoi répondre quand ils se retrouvent dans cette situation.

Que vos proches soient ouverts au sujet du veganisme ou non, c’est presque votre devoir de : 
– leur expliquer pourquoi vous avez choisi d’être végane. Même en quelques mots. 
– leur donner quelques infos sur les principales objections auxquelles vous faites face et ils pourront potentiellement faire face…

C’est également dans votre intérêt et dans l’intérêt du veganisme que vous devez faire ça.

En effet, vous seriez surpris également du discours que peuvent avoir vos proches devant vous et à quel point il peut être différent avec les autres.

Je me suis par exemple rendue compte que mon chéri ne semblait pas trop comprendre ou être d’accord avec moi sur le sujet du lait, pourquoi c’est mauvais pour la santé, pourquoi les vaches vivent un enfer, etc… Et puis, je me suis rendue compte qu’en fait quand il en parlait avec d’autres personnes et que je n’étais pas là, il essayait limite de les convaincre d’arrêter le lait ! Non mais le monde à l’envers haha Et qu’il me défendait si quelqu’un critiquait ma décision.

J’étais trop contente et trop fière ! Je ne lui ai pas dit que je savais, je ne voulais pas le couper dans son élan, j’ai juste continuer à lui donner quelques infos par ci par là, l’air de rien  

Ne sous-estimez donc pas l’importance de donner des informations à votre entourage, même si celui-ci semble n’en avoir rien à faire ou ne pas être d’accord. Il y a ce qu’on montre et ce qu’on pense et parfois il y a un énorme fossé entre les deux 

Si en revanche aucun dialogue n’est possible, alors vous pouvez simplement dire à vos proches de rediriger les personnes qui posent des questions vers vous et qu’ils ont le droit de ne pas répondre à votre place.

Besoin d’aide pour expliquer à vos proches tout ça ? 

J’aborde tous ces points là dans mon programme “Rester vegan dans la vie de tous les jours” : https://annesophiepasquet.fr/rester-vegan

Et je vous conseille le livre Planète végane, super complet sur le sujet ! : http://amzn.to/2xkQ3mU

Des bisous vegan 

Anne-so

Cet article vous a plu ? Epinglez-le sur Pinterest !

% commentaires (4)

hé oui c’est difficile…. et plane toujours le spectre du ” végan extrémiste “….. étiquette que l’on s’est je pense tous fait coller….. vivement que l’on ait la même ” normalité” qu’en Asie ou aux USA !!! mais au pays du fromage et de la tête de veau, y a encore du chemin à parcourir !!!!!

Haha t’as raison… Mais ça bouge doucement 😉

Ce n’est pas simple tous les jours! J’ai remarqué que mon entourage me critique beaucoup mais que lorsque je ne suis pas là il me défend face à la “menace extérieure” poseuse de raison à la con et c’est plutôt drôle de voir qu’en fait ma famille est un peu (et seulement un peu) d’accord avec mon mode de vie. Parfois on discute à table et je partage des infos style de rien ^_^.

Haha pareil pour moi ! C’est trop drôle quand on se rend compte que nos proches nous défendent quand on est pas là 😉 C’est trop mignon !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.