Les confitures Re-Belle

Il y a des initiatives qui font plaisir et les confitures Re-belle en font partie !

Déjà j’adore le nom 🙂
Et c’est l’occasion de placer ma blague favorite : mieux vaut être belle et rebelle que moche et remoche. Voilà ça c’est fait, promis j’arrête là.

FlorianeLeRoux_ReBelle_newCrédit photo : Floriane Leroux

Alors pourquoi sont-elles rebelles ces confitures ?

Et bien parce qu’elles n’utilisent que des produits invendus ! Des fruits et légumes invendus parce que trop moches, trop mûres, trop gros ou trop petits, donc personne n’en veut, les pauvres… Qu’à cela ne tienne, Colette et son équipe les récupèrent et les cuisinent avec amour.

Ce sont donc des confitures faites-maison à base de fruits ET de légumes et franchement délicieuses !

Voici quelques uns de leurs parfums atypiques :

  • Butternut citron
  • Tomate fraise citron
  • Aubergine pomme citron

Et d’autres plus classiques mais tout aussi gourmands :

  • Banane orange sanguine
  • Ananas raisin
FlorianeLeRoux_ReBelle_new2
J’ai voulu en savoir plus sur ce beau projet et j’ai donc discuté avec Colette, la créatrice des confitures Re-belle qui a gentiment accepté de répondre à mes questions.
 
Qui se cache derrière les confitures Re-Belle ?
 
“Moi c’est Colette, j’ai 29 ans et un parcours “classique” d’école de commerce. A la base je souhaitais travailler dans l’entrepreneuriat social, sur des projets ayant un réel impact sur la société et l’environnement. Mais je ne m’imaginais pas forcément faire un jour des confitures…”
 
Comment est née l’idée du projet ?
 
“J’ai participé pendant plusieurs week-ends à des évènements Disco Soupe*, où les gens se réunissent dans des endroits publics et cuisinent ensemble les fruits et légumes invendus dans une ambiance festive et conviviale, puis partagent un repas tous ensemble. J’ai donc été fortement sensibilisée au problème du gaspillage alimentaire et j’avais envie de trouver des solution pour pallier ça.
 
Dans le même temps je travaillais dans une association de réinsertion professionnelle et je faisais de la veille sur le gaspillage alimentaire. J’ai alors découvert Rubies in the Rubble, une fille en Angleterre, qui fait des chutneys avec des fruits et légumes invendus. J’ai trouvé l’idée géniale et j’ai eu envie de tester un concept similaire, j’ai donc commencé avec des amies à faire des confitures que l’on proposait pendant les disco soupes.
 
On a commencé à se développer et l’association A table citoyens a décidé de soutenir le projet en Septembre 2015. J’ai donc pu utiliser leur cuisine pour tester, concocter et développer mes recettes et depuis Février 2016 c’est le lieu de production des confitures Re-Belles.”
 
*NB : les disco soupe se définissent comme “un mouvement solidaire et festif qui s’approprie l’espace public et le rebus alimentaire pour sensibiliser au gaspillage alimentaire”.

Je testerai un jour et je vous en parlerai, ça a l’air tellement cool !

Disco soupe

Où récoltez-vous vos fruits ?

“On a établi des partenariats avec des supermarchés qui nous donnent leurs invendus en fruits et légumes. De plus en plus d’établissements sont ouverts à ce fonctionnement car ils savent qu’il est important pour leurs consommateurs et pour la planète de limiter le gaspillage alimentaire et de trouver des solutions durables.
Ils nous les mettent donc à disposition gratuitement et nous avons ensuite un gros travail de collecte et de tri.
Je m’occupe de beaucoup de choses seule, mais j’ai 3 personnes du projet Baluchon (un autre projet soutenu par l’association A table citoyens) qui participent à la production des confitures. J’ai également une personne en service civique qui m’aide sur la partie commercialisation.”
 
Quel parfum cartonne le plus ?
 
“C’est difficile à dire car les parfums que nous proposons sont pour la plupart éphémères. On doit développer constamment des nouvelles recettes car on doit s’adapter aux matières premières qu’on aura ce jour là et elles changent tous les jours ! On ne sait jamais à l’avance quels fruits et légumes seront dans les invendus et il faut être créatif pour créer une recette à partir de ce qu’on a.
C’est vraiment du sur-mesure et on a déjà créé plus d’une cinquantaine de recettes. Chacune est comme une édition limitée.
Nous avons quand même beaucoup de bananes dans les invendus, donc bon nombre de nos parfums contiennent de la banane et ça fonctionne bien.

En revanche nous travaillons toujours de la même façon, c’est ce qui garanti la qualité du produit final, quelque soit la recette.

Nous produisons 400 pots par semaine ! C’est vraiment un travail d’artisanat classique et nous nous développons grâce aux épiciers qui croient au projet, aiment nos produits et également grâce aux consommateurs qui ont envie d’être en quelque sorte “consomm’acteurs” et faire une différence grâce à leur façon de consommer.”
 

Où peut-on trouver les confitures Re-belle ?

“Nous avons pour l’instant 8 lieux de vente (liste à retrouver sur le site confiturerebelles.fr), pour l’instant principalement en Ile de France et nous sommes en train d’en chercher de nouveaux.

Nous organisons d’ailleurs un évènement le samedi 11 Juin qui sera un mix entre campagne de sensibilisation sur le gaspillage alimentaire et rallye de prospection. On demandera aux gens de donner non pas leur argent, mais de leur temps, et d’aller trouver des petits commerçants et épiciers, pour leur faire goûter les confitures Re-Belle et laisser des cartes de visite. Si nous atteignons 40 personnes présentes nous donnerons en plus un cours de confiture avant le rallye prospection.”

Retrouvez tous les détails de l’évènement en cliquant -> ici.

Confitures rebelles

Merci à Colette d’avoir répondu à mes questions et bravo pour ce beau projet !

Ça vous plait ce genre d’initiative ? 
 

commentaires (1)

Les confitures sont en vente en ce moment dans les Monoprix 🙂 Il faut en profiter!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.