Un an et demi de veganisme : bilan sanguin

Je suis devenue vegan en Janvier 2016 cela fait donc plus d’un an et demi, 1 an et 8 mois en fait. Que le temps passe vite !
Si on considère que l’on fait 3 repas par jour, ça fait 1800 repas vegan pris depuis mon changement d’alimentation !

Selon le Vegetarian calculator, j’ai épargné 337 animaux en 1 an et 8 mois. Ça en fait des animaux ! Imaginez-les tous dans un graaaaand champ…

Niveau santé, j’ai fait divers bilans sanguins depuis Janvier 2015, mais jamais un où l’on mesurait également les différentes vitamines, les minéraux, etc.
En Juillet j’ai eu l’occasion d’en faire un, je voulais donc partager avec vous les résultats.

Je ne vais pas vous mettre une photo de mes résultats parce que tout est écrit en suédois (oui bonjour j’habite à Stockholm), mais je vais plutôt vous faire une synthèse des résultats. Promis je ne vous cacherais rien.

Pourquoi j’ai fait cette prise de sang ?

Attention, moment “je raconte ma vie”. Je suis allée voir un médecin parce que j’étais très fatiguée, que j’avais des douleurs bizarres un peu partout et surtout parce que j’avais été mordue par une tique un mois auparavant et que je m’inquiétais d’avoir potentiellement contracté la maladie de Lyme…

Après m’avoir examinée et posé quelques questions, le médecin a vite écarté l’hypothèse de la maladie de Lyme et vu que je suis végane, m’a proposé de faire quand même un bilan sanguin poussé pour voir si mes symptômes pouvaient venir d’une carence. Il n’a fait aucune remarque/reproche sur mon régime alimentaire, j’étais plutôt contente.

J’avoue que pour être tout à fait honnête, je redoutais d’avoir une carence, qui prouverait que les véganes ne peuvent pas être en bonne santé… Le doute commençait à s’installer, je ne comprenais pas pourquoi j’étais si fatiguée et toute ramollo du genou (je n’étais pas littéralement molle du genou, ceci est une expression, je précise 😄).

Le médecin m’a donc prescris un bilan complet : “NFS chimi iono” comme ils disent dans Urgences. Il m’a dit qu’on allait vérifier aussi la thyroïde, la B12, le calcium et tout le toutim.

Pour faire un point sur ma situation : je mange plutôt équilibré, je fais attention à bien varier mes apports chaque jour et chaque semaine, à manger pleins d’aliments différents pour avoir le plus d’apports différents, etc. Mais je ne calcule pas du tout au gramme près ce que je suis supposée manger pour avoir bien tout ce qu’il faut, je fais un peu au feeling. Et j’aime quand même les trucs gras et sucrés de temps en temps 😀

Globalement : je vais mourir ou pas ?

Non madame ! Globalement les résultats sont plutôt bons, aucun drame à signaler, aucune carence qui aurait fait débarquer le SAMU immédiatement pour m’embarquer et me perfuser de force. Ouf !

Alors, cette fameuse B12 ?

Suspens, est-ce que je manque de B12…?

Non, je suis tout pile dans l’intervalle de référence, aucune carence à signaler, pas même l’ombre d’une valeur basse, tudo ben !

Il faut savoir que je me supplémente en B12 depuis le début où je suis passée végane, avec quelques périodes pendant lesquelles j’oubliais un peu de prendre les comprimés, mais globalement je n’ai jamais voulu jouer avec le feu,et apparemment j’ai bien fait car aujourd’hui, tout va bien à ce niveau là. Une carence de B12 peut s’avérer très dangereuse, c’est donc important d’en prendre.

Mais le calcium ? Les véganes en manquent forcément non ?

Hé bien non ! Tout va bien de ce côté, même chose pour le potassium et même pour la vitamine D ! Oui même en vivant dans le grand Nord où le soleil se fait timide et même en ne m’exposant quasiment jamais au soleil rapport au fait que ma peau et le soleil sont plutôt fachés, j’ai un taux de vitamine D tout à fait correct.

Il faut savoir cependant que dans mes compléments alimentaires en B12 se trouve aussi de la vitamine D. Je prends la Veg 1 qui regroupe un peu tout ce dont à besoin un végane pour tenir sur ses petites jambes.

Pas une seule carence, vraiment ?

Si, quand même, je le confesse : je manque de fer.

Mais je manquais de fer depuis loooongtemps, depuis bien des années, bien avant de devenir végane, donc ce n’est pas du au fait que j’ai une alimentation végétalienne.

En revanche je pensais que manger végane allait aider sur ce plan là car je sais que les produits laitiers peuvent perturber l’absorption de fer. J’ai entendu plusieurs personnes anémiée (en carence de fer, ndlr) qui voyait leur cas s’améliorer avec une alimentation 100% végétale, mais pour mon cas, ça n’a pas aidé. Snif.

Il faut dire que sans rentrer dans les détails, il est assez commun chez les filles de manquer de fer, pour la simple et “bonne” raison l’on a nos règles et que donc (scoop !) on perd une quantité plus ou moins importante de sang chaque mois (une quantité vraiment importante pour certaines, hum…). Hé ouais, merci Dame Nature.

Je prend régulièrement des suppléments de fer, j’avais arrêté depuis un moment, je vais donc en reprendre. Mais encore une fois, j’en prenais déjà bien avant d’être végane, les haters, ne venez pas dire que TOUS les véganes sont anémié(e)s ! 😉  

Ha oui et aussi, choses surprenante, j’ai un peu trop de vitamine B9 dans le sang. Là je ne comprends pas trop d’où ça vient… Je crois que pour les vitamines du groupe B, une “surdose” n’est pas très grave (y a t-il des médecins dans la salle pour m’éclairer sur ça ?) mais je vais donc surveiller ça.

Alors pourquoi je suis fatiguée ? Parce que je ne mange pas de viande ?

Haha, heureusement, personne n’a osé me la sortir celle-là… A part ma mamie, mais c’est parce qu’elle s’inquiète pour moi dès qu’elle me trouve un peu palote 😉

Bien sûr le fait que je sois anémiée peut expliquer la chose, on manque généralement d’énergie quand on a pas assez de fer.

Et puis, des fois, je suis fatiguée tout simplement parce qu’on a tous des périodes où on est fatigués, que l’on soit végane ou pas… Des périodes où notre vie est un peu moins cool, un peu moins facile, un peu prise de tête, où notre corps dit qu’il a juste besoin de repos, ou de bouger plus parce qu’il se ramollit, ça arrive aussi. 

Dans ces cas là, vu qu’aucune carence n’a été détectée (à part le fer pour laquelle je vais prendre des suppléments), je vais simplement appliquer quelques principes simples : 

  • me coucher un peu plus tôt, les premières heures de la nuit (avant minuit) étant apparemment les plus reposantes pour le corps,
  • reprendre ma routine de jus de légumes quotidiens (oui j’avoue certains jours j’ai la flemme) pour faire le plein de vitamines et minéraux,
  • ajouter quelques super aliments à mes repas : spiruline et maca dans mes smoothies, graines de chanvre dans mon porridge, etc.
  • limiter ma consommation de produits sucrés, qui ont tendance à me fatiguer encore plus ou en tout cas à faire faire les montagnes russes à mon énergie.

Par ailleurs, si vous vous demandez ce que je mange sur une journée, vous pouvez retrouver les vidéos et les articles “une journée dans mon assiette” : ici, ou encore .

Voilà, vous savez à peu près tout ! Vous avez d’autres questions sur ma santé ? Faites vous plaisir dans les commentaires, je ferais mon maximum pour y répondre 🙂

Cet article vous a plu ? Epinglez-le sur Pinterest !

commentaires (3)

Personnellement j’ai fais un bilan sanguin dans les deux premières semaines où je suis passée vegan, pour les mêmes symptômes que ceux que tu évoques. Comme toi, c’était dû à une grosse carence en fer, et pour le coup c’est sûr à 100% que ce n’est pas à cause de l’alimentation vegan puisque c’est impossible qu’une carence ait une répercussion aussi forte en à peine deux semaines.
Mon médecin ne m’avait rien dit non plus, par contre il m’a prescrit des gélules contenant de la gélatine, si par hasard tu connais une alternative vegan, je suis preneuse :).
Merci pour cet article !

Coucou Lena !
Alors apparemment ces gelules ci sont vegan : http://www.solgar.fr/produits/gentle-iron-fer-doux/, j’espère que ça t’aidera ! 🙂

[…] le savez peut-être si vous avez lus mes derniers articles sur le blog : en Juillet, j’ai fait une prise de sang parce que j’étais toute flagada, ramollo du […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.