[Défi vegan] Arrêter de croire qu’il faut renoncer à tout

Je vous en ai déjà parlé plusieurs fois sur ce blog, avant de devenir vegan, j’étais persuadée (mais vraiment persuadée) que j’allais devoir renoncer à BEAUCOUP de mes plats préférés… Surtout les plats un peu junk food mais que l’on consomme typiquement avec des amis ou de la famille, des plats sociaux quoi. Je m’étais préparée mentalement, je croyais que c’était le prix à payer…

Comme par exemple : les sushis, les gâteaux et pâtisseries, les gratins dauphinois, les pizzas, les cookies, les burgers, et bien d’autres !

Et si depuis le temps j’ai compris que ce n’était pas le cas, d’une manière générale, je découvre encore chaque semaine de nouveaux plats que je pensais impossible à faire en version vegan…

Et à chaque fois j’ai envie de le crier au monde entier car je veux que tout le monde comprenne que le fait de devenir vegan n’implique pas de se priver et d’adopter une alimentation insipide et fade, bien au contraire !

Oui, il est possible de se régaler de sushis, cookies, burgers, pizzas et de tous les plats que j’ai cité précédemment (et de bien d’autres encore) et non ce n’est pas compliqué ni cher 🙂

 

Être vegan = se régaler tout autant si ce n’est plus !

Je vous promets qu’il est possible de se régaler tout autant avec des version véganes, sans avoir à renoncer au goût ou se contenter d’une pâle copie.

Si vous avez tenté quelques plats véganes sans avoir été convaincus, mon conseil : essayez encore !

Oui j’ai mangé des pizzas véganes vraiment pas terribles, des burgers vegan secs, des pancakes farineux, qui auraient pu me faire croire que je devais me contenter de ça désormais ; mais j’ai aussi découvert d’autres versions bien meilleures et honnêtement aussi bonnes si ce n’est plus que les versions “originales”.

Et surtout j’ai découvert qu’il était possible de les cuisiner chez soi, sans avoir besoin de 1000 ingrédients bizarres et sans y passer des heures. J’ai vraiment découvert des recettes géniales que je refais tout le temps et qui font l’unanimité auprès de mes proches.

le-carnet-danne-so-vegan-renoncer-a-tout

Être vegan = se régaler en version plus saine

L’avantage des versions véganes de tous les plats dont vous raffolez est qu’ils seront pour la plupart bien plus sains (et parfois moins caloriques) que la version non végane.

Alors, pas tous et pas dans 100% des cas, mais d’une façon générale, la cuisine vegan contient bien moins de gras saturés (très présentes dans les viandes rouges, le fromage, les oeufs, le beurre, etc.), c’est à dire le mauvais gras, qui peut donner du cholésterol. 

Les pâtisseries vegan (et surtout les pâtisseries crues) utilisent par exemple beaucoup d’oléagineux, certes gras, mais malgré tout bien meilleur pour la santé que le beurre ou les oeufs ! Dans certaines recettes de gâteaux, on remplace les oeufs par des graines de lin ou de chia moulues : elles contiennent beaucoup de bons nutriments (Oméga 3 notamment) et pas du tout de gras saturé contrairement aux oeufs.

Alors attention, vegan ne veut pas forcément dire que tout est super sain et que l’on peut manger ces plats autant qu’on veut sans souci, comme pour tout, il s’agit d’être raisonnable. Mais vous vous ferez quand même moins de mal en mangeant une pizza vegan sans fromage (ou avec du fromage végétal) mais avec plein de bons légumes et une super sauce, qu’avec une pizza 4 fromages…

Être vegan = se régaler en version cruelty-free

Personnellement j’apprécie encore plus un plat ou gâteau si je sais qu’il n’a engendré aucune souffrance animale. 

Quel plaisir de se régaler d’un tiramisu vegan en sachant qu’il ne contient pas de mascarpone, donc pas de lait et donc qu’aucune vache n’a été inséminée artificiellement, peut-être pour la vingtième fois de sa vie, qu’aucun veau n’a été séparé de sa mère et que ni vache ni veau ne sont ensuite partis à l’abattoir de manière inévitable.

Même chose pour les pancakes vegan, quel plaisir de savoir qu’ils ne contiennent pas d’oeufs et donc pas de produit de souffrance et de vie misérable pour ces pauvres poules.

Je sais que tout le monde n’est pas sensible à ce dernier point, mais pour moi ça fait une énorme différence et je suis sûre que certain(e)s me comprennent totalement.

Donc pour résumer, se régaler en version vegan c’est à la fois retrouver le goût qu’on adore et parfois un goût encore meilleur, se régaler en version plus saine et donc faire du bien à son corps (ou en tout cas, moins de mal) et également pouvoir se régaler sans culpabilité et en sachant qu’on fait ce qui est bien, pour nous, pour les animaux, pour la planète et pour l’humanité.

Il vous faut encore d’autres arguments ? 😉 
Alors allez vite découvrir toutes les recettes que je vous propose sur ce blog, ouvrez vos livres de recettes vegan, créez vos propres recettes, bref, continuez d’explorer et laissez vous surprendre par la multitude de plats vegan qui n’attendent que vous 😉

Et vous, quels sont vos plats vegan préférés ?
Ceux auxquels vous pensiez devoir renoncer ?
Dites moi tout 🙂

Articles associés

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.