Végétarien, végétalien, vegan, quelles différences ?

Je me rends compte que si pour moi ça semble évident maintenant, ça ne l’était pas il y a un an et demi et ça ne l’est pas pour tout le monde, ce qui est bien normal. Ce sont des termes nouveaux et il n’est pas toujours évident de savoir ce qu’ils signifient vraiment.

Faisons donc le point sur ces mots : « végétarien, végétalien, vegan » pour expliquer la différence et ce qu’il y a derrière chaque mot.

Avant toute chose je voudrais quand même dire que les définitions que je vais donner sont, comme toutes définitions, relativement « fermées » et carrées, mais que d’une manière générale, certaines personnes seront un peu dans les différentes catégories et que l’idée n’est pas de mettre les gens dans des cases et de se limiter à ça 🙂

L’idée est juste de vous éclaire si vous avez encore des doutes sur ce que tel ou tel mot signifie.

le-carnet-danne-so-vegetarien-vegetalien-vegan-définitions

Vous êtes pressés ? Téléchargez cette fiche recap !

Végétarien : pas de chair animale

Le végétarisme est le fait de ne pas manger de chair animale, donc pas de viande, ni de poisson, ni de fruits de mer. Oui un filet de poisson c’est de la chair animale, je sais que certains peuvent en douter, qui n’a jamais entendu : « ha vous êtes végétarien ? Je vous sers du poisson alors ? » comme si 1/ c’était la seule alternative et comme si 2/ le poisson n’est pas un animale et que sa chair n’est pas de la viande. On parle de « viande de poisson ».

Certains se disent végétarien et mange qd même du poisson, dans ce cas au sens strict du terme on parlera de “pesco-végétarien”, ce qui signifie un végétarien qui s’autorise quand même le poisson.

Bonus : le fléxitarien est quelqu’un qui limite sa consommation de viande mais qui en consomme quand même lors d’une sortie au restaurant ou pour les “grandes occasions”.

Végétalien : pas de produits d’origine animale

Le végétalisme est le fait de ne pas consommer de produits d’origine animale, donc pas de chair évidemment, mais également pas de produits venant d’un animal quel qu’il soit donc pas d’œufs, de produits laitiers (yaourt, fromage, beurre, lait, crème, etc.) et de miel. Pas non plus de gélatine animale, de protéines de lait en poudre, etc.

Le végétalisme, au sens strict, ne prend en compte que l’alimentation et ce qu’on met ou pas dans son assiette.

On peut devenir végétalien ou végétarien pour plein de raisons et pas uniquement celle de préserver les animaux de toute souffrance. On peut le devenir pour sa santé, pour des raisons éthiques, écologiques, religieuses, etc.

Vegan : un mode de vie

Le véganisme est le refus de toute exploitation animale quelle qu’elle soit : donc à la fois dans le régime alimentaire mais également dans le mode de vie. C’est à dire aussi bien dans les vêtements que les loisirs.

Le veganisme est donc un mouvement plus engagé que le végétalisme car on le devient en général pour les animaux et dans le refus de cautionner leur exploitation et leur souffrance.

Un vegan ne consommera donc pas de produits d’origine animale, mais refusera également de porter du cuir, de la fourrure, de la laine, de la soie, bref tout ce qui vient d’un animal.

Un vegan n’ira pas au zoo, au cirque, à l’aquarium, aux course hippiques ou dans tout endroit où les animaux sont exploités d’une façon ou d’une autre.

Bien sûr se pose toujours la question de « est-ce que les animaux sont vraiment malheureux au zoo ou en aquarium ? » je l’ai entendu de nombreuses fois… Je ne vais pas débattre cette question ici, je ne fais que vous donner ici la définition pure, objective, comme elle existe dans le dictionnaire.

Et je sais aussi qu’elle peut faire peur cette définition…

Quand j’ai envisagé de devenir vegan je me disais que c’était impossible de rentrer dans toutes les cases, que je n’aurais plus de vie et que je souhaitais pouvoir décider moi-même de ce que je fais.

Il ne faut donc pas toujours se dire que parce qu’on fait le choix d’aller vers le veganisme, on devra forcément suivre la définition à la lettre et que c’est « tout ou rien ».

Premièrement on peut y aller à son rythme et par étapes, c’est ce que j’ai fait moi. Et deuxièmement, si une chose nous semble impossible ou qu’on en a pas envie, rien ne nous y oblige….
Le véganisme représente un peu un idéal, mais que l’on peut choisir de chercher à atteindre ou non… En fonction de sa vie, ses obligations, ses limites, ses choix et ses envies.

Vegan ne veut pas dire parfait, mais faire de son mieux, dans la mesure de ce qui est possible pour chacun.

Je suis végétarien vs je mange végétarien

Certaines personnes refusent de dire qu’elles “sont” végétariennes, et préfèrent dire qu’elles “mangent” végétarien. Souvent par refus d’être mis dans une case ou d’être identifié uniquement comme tel. 

On peut effectivement ne pas avoir envie d’être défini par son régime alimentaire. J’en ai d’ailleurs longuement parlé dans l’article : “Je mange végétarien ou je suis végétarienne ?”, je vous invite à aller y faire un tour 🙂

Et vous, dans quelle “case” êtes-vous ?
Vous reconnaissez-vous dans une définition ou dans plusieurs ?
Dites-vous “je suis végétarien/végétalien/vegan” ou “je mange végétarien/végétalien” ?
Dites-moi tout 🙂 

Téléchargez la fiche recap !

Articles associés

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.