Les aliments vegan à privilégier en cas de fatigue

Je ne sais pas pour vous, mais le mois de Mars a été plutôt rock’n roll !

Autant sur le plan personnel que professionnel, ça a été un mois super chargé, plein de projets, super intéressant, mais aussi un peu difficile à gérer, physiquement et émotionnellement. 

J’ai beaucoup beaucoup (beaucoup) travaillé, bien plus que ce que je m’en croyais capable, j’ai construis une formation pour vous aider à devenir vegan (si vous faites partie des abonnés à la newsletter, vous le savez 😉 sinon, abonnez-vous vite et téléchargez en même temps votre guide gratuit en cliquant ici), tout en gérant 3 autres projets professionnels, en passant une semaine à Paris, pour le boulot et aussi pour profiter comme j’ai pu des amis et de la famille.

C’était à la fois super enrichissant, j’ai beaucoup appris, et je suis assez fière d’être ressortie de ce mois vivante haha mais c’était aussi épuisant. Et j’avoue que j’entame le mois d’Avril un peu sur les rotules, j’ai vraiment eu besoin de prendre du temps pour moi en ce début de mois et de retrouver un rythme un peu plus “normal”.

J’ai donc essayé de dormir plus, de prendre du temps pour lire, faire des trucs cools qui me plaisent 🙂 Et pour m’aider à reprendre des forces, j’ai aussi beaucoup privilégier certains aliments dits “anti-fatigue”, pleins de bons nutriments. Je vous explique lesquels !

Avant j’étais plutôt sceptique sur tout ça, je ne pensais pas réellement que l’alimentation pouvait avoir un impact et un rôle sur notre énergie, je pensais qu’il suffisait de manger pour avoir de l’énergie, point barre.

Et je pensais également que les super-aliments n’étaient qu’une vaste arnaque et qu’il était idiot de penser que gober des baies de goji suffisait pour avoir la forme.
Bon honnêtement, je pense d’ailleurs toujours un peu ça… Dans le sens ou aucun super-aliment ne remplacera jamais une alimentation équilibrée… Tout part de là évidemment, et les super-aliments ne sont que la cerise sur le gâteau, qui vont encore plus aider le corps à récupérer et assimiler tout ce dont il a besoin, mais cela n’est possible que si les bases sont saines.

Les aliments à éviter en cas de fatigue

Passons d’abord rapidement sur les aliments à éviter en cas de grosse fatigue, qu’elle soit ponctuelle (juste une journée, après une mauvaise nuit par exemple) ou plus durable (après une période chargée comme ça a été mon cas).

Le café

Je sais, ça peut sembler contre intuitif… On se dit que vu qu’on est fatigués, un bon café nous fera du bien. Oui mais… la caféine à tendance à nous donner une (fausse) sensation d’énergie immédiate, un peu comme un rush d’adrénaline, on se dit qu’on va mieux, puis… au bout de quelques heures, ce pic d’énergie retombe pour nous laisser encore plus fatigués qu’avant…

La caféine n’apporte aucune réelle énergie au corps, elle ne vous fera pas gagner 2 heures de sommeil en une tasse, il ne s’agit que d’une illusion ponctuelle… Prenez donc un bon café si vous en avez envie et si vous devez être vraiment réveillé pendant un moment, mais n’en abusez pas et ne compensez pas une mauvaise nuit de sommeil avec 3 tasses de café, vous ne ferez que fatiguer le corps encore plus et risquez en plus de mal dormir à nouveau, le soir venu

Privilégiez plutôt le succédané de café, une boisson sans caféine à base de céréales qui ressemble beaucoup au café, pleine de bons nutriments et sans effet “fausse énergie”. Je vous en parle dans cet article (clic), ou vous pouvez aussi télécharger la fiche récap’, pour les plus pressés 😉

Vous pouvez aussi boire du thé (mais pas non plus 8 tasses sinon ça revient au même que le café), des infusions aux épices qui donne un coup de fouet, etc. 

Le sucre

Même punition pour le sucre (et donc tous les produits sucrés de type biscuits, bonbons, confiseries, sodas, etc.) : il donne un coup de boost presque immédiat, donne l’illusion qu’on est super en forme, réveillé, plein d’énergie. Puis quelques minutes ou quelques heures après, on a ce qu’on appelle une hypoglycémie réactionnelle : l’insuline, hormone responsable de réguler le taux de sucre dans le sang, se met en action pour éliminer tout ce sucre qu’on a ingéré et qui a fait monter en flèche notre glycémie (ce que le corps n’aime pas du tout du tout).

Sauf que plus on a mangé de sucre plus l’insuline va tenter par tous les moyens de faire baisser la glycémie, et parfois un peu trop. Le taux de sucre dans le sang devient donc trop bas et on a d’un coup un gros coup de fatigue (le fameux coup de barre), on se sent faible, on peut avoir des palpitations, des sueurs froides, des tremblements, un sentiment de nervosité ou de panique, etc. Je faisais tout le temps des hypoglycémies réactionnelles étant plus jeune et ce n’est vraiment pas agréable…

Et généralement quand on est dans cet état, qu’est-ce qu’on a envie de manger…? Du sucre ! Hé oui, c’est un cercle vicieux… Il ne vaut mieux donc pas commencer.

Donc le sucre, on oublie ! Il ne donne pas non plus réellement d’énergie au corps, c’est même tout l’inverse.

Les boissons énergisantes

Oubliez tout de suite les boissons type Red Bull, c’est en gros de la caféine et du sucre, donc si vous pensez que c’est bon pour le corps, relisez les deux points précédents 😉

Les plats préparés et aliments industriels

Je sais, quand on est fatigués, on a rarement l’envie ou l’énergie de se préparer un bon petit plat, sain et frais… On est plutôt tentés d’aller vers des plats tout prêts et rapides, voir pire de la junk food…

Avouons-le, ça fait du bien et il faut parfois aussi céder à la tentation 😉 
Mais si vous êtes vraiment fatigués pendant la journée et que vous avez par exemple une réunion importante l’après-midi, évitez la pizza, le burger ou le plat tout préparé pour le déjeuner…

Non seulement, d’une manière générale ces plats sont souvent difficiles à digérer et la digestion étant énormément consommatrice d’énergie pour le corps, vous allez encore plus vous fatiguer, mais en plus ils sont bourrés d’additifs, de conservateurs et autres joyeusetés qui vont réellement épuiser le corps car il va essayer de s’en débarrasser. 

Donc si c’est dimanche, chez vous et que vous avez un peu abusé la veille, allez-y, dévorer cette pizza (vegan évidemment), faites-vous plaisir, mais si c’est lundi et que vous devez assurer cette semaine, prenez plutôt autre chose 😉

Les aliments à privilégier pour retrouver de l’énergie

Ok c’est bien beau tout ça, mais maintenant, on mange quoi alors ? Voyons un peu !
L’idée sera de faire le plein de protéines, vitamines et nutriments essentiels à une bonne énergie comme le fer et le magnésium.

Des aliments frais, entiers et le moins transformés possible

Fruits et légumes à volonté ! Ils sont pleins de vitamines et de minéraux et croyez-moi, la différence entre une pizza et une assiette de brocolis se ressentira vraiment sur votre corps en termes d’énergie.

Privilégiez vraiment les fruits et légumes au maximum, surtout les légumes verts et les fruits pleins de couleurs comme les baies (myrtilles, fraises, mûres, framboises). Ils apporteront toutes les munitions pour que votre corps produise lui-même de la “vraie” énergie durable.

Privilégiez aussi les légumineuses et les céréales qui apporteront au corps des protéines, des fibres et plein de nutriments. Les lentilles par exemple sont très digestes et sont pleines d’antioxydants et de fer, parfait pour rebooster.

Faites-vous plaisir avec les oléagineux : amandes à gogo, pleines de magnésium ! A grignoter entière, à parsemer dans vos plats ou à tartiner sur votre pain en version “purée d’amande”.
Si vous hésitez encore à essayer la purée d’amande, allez donc voir mon article à ce sujet (ou téléchargez la fiche recap ci-dessous).

La spiruline

La spiruline est ce qu’on appelle un “super-aliment” car elle contient une TONNE de bons nutriments et même consommée en petites quantités, on en bénéficie. Les super-aliments sont un peu des aliments super sains à incorporer à son alimentation. Mais encore une fois, gardez en tête qu’ils ne remplaceront jamais un régime équilibré. 

Les super-aliments m’ont longtemps laissée dubitative… Arnaque ? Coup marketing ? Aliment miracle ? Et puis j’ai fait beaucoup de recherches sur le sujet et je me suis rendue compte que si certains sont effectivement plutôt comme une pilule placebo, certains sont vraiment bénéfiques, sans pour autant couter un demi bras.

La spiruline en fait partie !
Cette algue est bourrée de protéines (50% à 70%), donc super intéressante pour les végétariens et les vegan a qui on dit toujours “mais où trouves-tu tes protéines ?!”. Bien sûr, on ne va pas manger 100g de spiruline tous les jours, mais en l’incorporant un peu dans quelques plats et boissons, on parvient à une consommation suffisante pour en tirer les bienfaits.

La spiruline c’est aussi un concentré de fer, bien utile quand on est fatigués ! En effet une carence en fer entraîne une grosse fatigue, donc pour être sûre de ne pas en manquer, manger des algues 😉 Enfin surtout de la spiruline ! 
Hyper concentrée en antioxydants et acide gras insaturés, la spiruline a tout bon !

Comment la consommer ? En poudre dans des boissons, jus ou smoothies, ou bien sous forme de paillettes à saupoudrer sur des salades et autres plats. Ou encore sous forme de comprimés à avaler. On recommande en général quelques grammes par jour (commencer par 1g puis aller à 5g environ)

Personnellement j’en ajoute tous les jours un peu dans mon jus frais, fait à l’extracteur de jus. Je mets un peu de poudre de spiruline dedans et je mélange bien. On sent à peine le goût.

La maca

La maca est un tubercule venant du pérou que l’on utilise sous forme de poudre, les incas l’utilisaient déjà il y a bieeen longtemps. Je l’ai découvert il y a un an, grâce à mon amie Cindy, nutritionniste, qui ne jure que par ça ! 

La maca est normalement connue pour ses bienfaits concernant la libido, la fertilité et la régulation des hormones. Mais c’est aussi un super boostant naturel ! Elle possède un réel effet stimulant, sans l’effet coup de barre de la caféine et permet de combattre la fatigue, le stress et l’épuisement. Elle n’a que du bon quoi !

D’autant plus que généralement, surtout nous les filles, lorsqu’on est fatiguées et stressées, les hormones ont tendance à faire n’importe quoi et on se retrouve avec des désagréments pas très cools : syndrome pré-menstruel très fort, douleurs dans la poitrine, appétit irrégulier (un jour énorme un autre jour presque inexistant), fringales, etc. La maca va donc permettre de réguler tout ça et de calmer le jeu tout en nous redonnant de l’énergie.

C’est une poudre un peu orangée, au gout acidulé, très facile à incorporer à des boissons ou des plats. Moi j’adore la mélanger à mes protéines en poudre au chocolat (la maca et le chocolat vont super bien ensemble) ou bien à mon pudding de chia, mon porridge, etc. 

Comme pour la spiruline, j’étais assez dubitative sur la maca, mais Cindy m’a convaincue et j’ai vite compris son intérêt et vu son effet.
Donc chaque jour en ce moment, je m’assure de consommer de la spiruline et de la maca, en plus de mon alimentation habituelle 100% végétale et le plus possible fait maison avec des aliments non transformés.

Et bien sûr, pensez à bien dormir, sinon tous ces bons aliments ne serviront pas à grand chose, le sommeil, c’est quand même la base de tout. Un bon sommeil et une bonne alimentation et vous serez au top ! 🙂

En ce moment, je me couche à 22h, je lis un peu et j’éteins à 22h30, bonjour la mamie haha ! Mais qu’est-ce que ça fait du bien 😉

Et vous, vous mangez quoi quand vous êtes fatigués ?
Plutôt pizza ou légumes ? 😉
Dites moi tout !

 

Articles associés

% commentaires (3)

Hello !
Merci pour cet article
Je vais courir en acheter rapidement

Merci pour tout, la maca de bonne qualité tu la trouves dans quel magasin?

Avec plaisir Olivier 🙂
Alors la maca là je l’ai acheté dans un magasin en Suède (je vis à Stockholm), mais en France on peut en trouver en magasin bio ou sur internet, il faut comparer un peu les prix certaines sont à des prix exorbitants, mais on peut assez facilement en trouver à des prix raisonnables 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.