[Défi vegan] Vaincre les migraines en devenant vegan

Bonjour, bonjour ! 
(Oui je trouve ça plus sympa et chaleureux les mots répétés deux fois)

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler de migraines. Oui comme ça, de but en blanc. Mais ne vous inquiétez pas, j’ai une bonne nouvelle pour vous. 

En effet, beaucoup de personnes me demandent si je me sens mieux depuis que je suis devenue vegan, si j’ai noté des effets bénéfiques sur ma santé.
Bien sûr je pense que chacun aimerait que je réponde que je ne me suis jamais sentie aussi bien, que j’ai une énergie folle, que j’ai une santé de fer et que je suis une “nouvelle femme”.

Alors, est-ce que je me sens mieux depuis que je suis vegan ?

Oui et non.

Je m’explique.
D’une part il est assez difficile pour moi de répondre à cette question car être vegan et donc manger 100% végétalien est maintenant devenu une habitude, je ne me pose plus de questions, c’est naturel pour moi et ça fait partie de mon quotidien, sans effort. Et j’ai tendance à oublier la façon dont je me sentais avant.

Ça ne vous fait pas ça à vous, quand vous mettez en place une nouvelle habitude, que ce soit arrêter de fumer, vous couper les cheveux très courts ou prendre le vélo au lieu du métro, au début ça vous fait tout bizarre, vous vous sentez différents puis une fois qu’elle est bien ancrée, vous avez l’impression d’avoir toujours été comme ça, vous seriez bien incapable de décrire comment c’était avant, en termes de sensation ?

Et bien c’est un peu le cas pour moi. Je n’arrive pas vraiment à me souvenir de la façon dont je me sentais avant d’adopter une alimentation végétalienne. 

Bien sûr je pense que j’ai plus d’énergie, que je suis moins malade, que j’ai une plus jolie peau, que j’ai perdu un peu de poids, que je me sens mieux globalement, mais je n’ai pas de véritable mesure pour ça, d’arguments précis pour le prouver…

le-carnet-danne-so-defi-vegan-migraines

Deuxième chose, avant de passer à une alimentation vegan, je mangeais déjà plutôt sainement. Je refusais rarement une bonne “junk food”, une pâtisserie ou une grosse pizza pleine de fromage (oui je sais, mais ça c’était avant), mais ça restait une exception, j’équilibrais assez bien mes repas, je privilégiais les bons aliments, frais, naturels et notamment les fruits et légumes.

Donc ce n’est pas comme si j’étais passé d’un stade de “je mange n’importe comment” à “je me nourris de fruits et légumes uniquement”. Du coup le ressenti n’est pas non plus fondamentalement différent.

Ceci dit, on m’a plusieurs fois fait remarquer que j’avais l’air globalement mieux depuis que j’étais devenue vegan, et ça, ça fait toujours plaisir 😉

Alimentation végétale = la fin des migraines ?

Il y a quand même un point très précis sur lequel j’ai vu un changement et pour lequel je peux affirmer quasiment à 100% que c’est dû à ma nouvelle alimentation : les migraines.

Depuis quelques années, je souffrais régulièrement de ce qu’on appelle des migraines ophtalmiques. Ceux qui en ont déjà eu savent de quoi je parle (je compatis, soyez forts et devenez vegan, ça va passer ;), les autres, voici une courte description.

La migraine ophtalmique est un peu comme une migraine normale mais avec un petit bonus. Elle commence généralement pas une tâche de lumière dans la vision, comme lorsqu’on regarde une lumière trop vive et qu’il reste un point lumineux dans notre vision pendant quelques minutes. Sauf que dans le cas de la migraine ophtalmique, ce point lumineux ne part pas et va se déplacer sur les côtés latéraux de la vision et devenir une espèce de scintillement tout autour de la périphérie de la vision. Un peu comme canal + en version brouillée, vous savez, quand d’un coup ça passe en brouillé parce que vous n’avez pas l’abonnement et que vous ne pouvez voir que les 5 premières minutes du film…? Bon ben pareil…

On peut aussi avoir une vision altérée, par exemple moi je ne voyais plus que la moitié des visages des gens, ils se transformaient en tableau de Picasso, c’était assez étrange…
Mais tout ça c’est la partie “fun” de la migraine ophtalmique.
Généralement les scintillements disparaissent au bout de quelques minutes et c’est là que la douleur frappe… En fonction des gens, cette douleur est plus ou moins forte, localisée d’un côté de la tête, pulsative, etc. Pour ma part cela n’a jamais été jusqu’a l’évanouissement ou les vomissements mais cela peut arriver. Généralement je devais m’isoler dans une pièce, m’asseoir (la position allongée empirait la chose) et attendre que ça passe en priant pour ne pas mourir. J’exagère à peine, la douleur était vraiment insupportable et inconfortable, mon coeur avait tendance à s’emballer, je me sentais toute faible, bref, le top quoi…

C’était une expérience réellement désagréable, douloureuse et qui me laissait déboussolée pendant plusieurs heures… Et qui arrivait sans prévenir, parfois à des moments pas du tout stratégiques, comme des évènements où je devais être présente, productive et absolument pas aller m’isoler dans une pièce au calme pendant quelques heures…
De plus généralement les médicaments ne me soulageaient pas du tout…

Bref vous l’aurez compris, je n’étais pas fan du tout de ces migraines ophtalmiques, qui revenaient plusieurs fois dans l’année, généralement tous les 2-4 mois… 

Et depuis maintenant un an, depuis que j’ai adopté une alimentation 100% végétale, je n’ai pas eu une seule crise ! PAS UNE SEULE !
Et je ne suis pas un cas isolé, j’ai plusieurs fois lu ou entendu des témoignages similaires.

le-carnet-danne-so-defi-vegan-migraines

Alors je ne suis pas médecin, je ne saurais pas expliquer exactement pour quelles raisons le fait de devenir vegan m’a guérit de mes migraines ophtalmiques, si cette guérison est 100% effective, si elle est 100% due à ma nouvelle alimentation, etc. Mais les fait sont là… Et j’en suis plutôt ravie !
Il semblerait, au vu de tout ce que j’ai lu, que cela puisse s’expliquer par le fait que les produits d’origine animale contiennent beaucoup de toxines, qui fatiguent et polluent le corps et peuvent se manifester par des symptômes comme la migraine et autre joyeusetés, alors que les produits d’origine végétale en contiennent beaucoup moins.

Cela m’amène tout de même à penser  qu’une alimentation 100% végétale bien équilibrée est optimale pour la santé et permet d’être en meilleure forme et moins malade… De nombreux témoignages de gens existent sur le net, montrant qu’ils ont sensiblement ou totalement réduit des symptômes qu’ils trainaient depuis toujours, simplement en adoptant une alimentation végétalienne…

Si vous n’êtes pas encore passé du côté green de la force, je vous conseille, pour commencer, de télécharger mon guide “Réduire les produits d’origine animale sans perdre le plaisir de manger” en remplissant le formulaire à droite de cet article, et allez-y petit à petit, essayez de nouveaux produits et vous verrez, vous y prendrez goût 😉 

Et si vous voulez la version vidéo de cet article, c’est juste en dessous !

Et vous, avez-vous remarqué des changements depuis que vous êtes devenus vegan ?
Avez-vous des symptômes dont vous aimeriez vous débarrasser ?

Articles associés

% commentaires (7)

Bonjour,
Intéressant votre témoignage.
mais…
Comme toujours, rien n’est si simple, 30 ans (1985-2015) sans Aucune migraine ophtalmique sur un régime omnivore (pas de viande rouge) et 2 migraines (le retour) sur l’année depuis le régime végétalien….
Pour moi l’explication est ailleurs.

Bonjour André,
Bien sûr je ne dis pas que la seule explication au fait que je n’ai plus de migraines ophtalmiques soit mon véganisme, je partage simplement mon expérience en ce sens. Et j’ai entendu plusieurs témoignages allant dans le même sens 🙂 Les migraines sont très fortement liées à l’alimentation, mais également au stress et à pleins d’autres facteurs, ils faut bien sûr les prendre tous dans leur globalité.

Bonjour,
Je me reconnais beaucoup dans votre témoignage. En effet, je suis migraineuse depuis le primaire (même si ça n’était pas diagnostiqué comme des migraines à l’époque). Mes crises ont pris de l’ampleur avec les années et j’ai été diagnostiqué migraineuse lors de ma première crise ophtalmique à ma rentrée au lycée.
La position allongée augmente l’intensité des symptômes et je me contente donc de la position assise même si les crises me fatiguent beaucoup et que s’allonger aurait pu être un plus.
Avant de devenir végétarienne (oui je n’ai pas sauté le pas vers le végétalisme), j’avais une crise tous les weekend, c’était quasiment systématique. ça pouvait aller de la petite crise d’une heure ou deux avec mal de tête et nausée jusqu’à des crises très éprouvantes avec une intolérance totale aux bruits (le moindre souffle d’air me faisait l’effet d’un crissement de craie), vomissement, sensation de chaud et de froid, … . Et les médicaments ne fonctionnaient pas.
En devenant végétarienne, mes crises ont été divisées par 4. Ce à quoi je ne m’attendais pas. Les crises était là depuis le primaire donc je m’étais résolu à subir ça toute ma vie. Certes, j’ai toujours une crise une fois par mois mais c’est un progrès immense pour moi 🙂 .

Hello !
Oh c’est super ça !! Je compatis, ça a du être un enfer d’avoir des crises si régulières fréquentes… Je suis ravie que tu ais pu les diminuer grâce à un changement d’alimentation 🙂 C’est encore une fois la preuve que ce qu’on mange influence TOUT le corps…
Bon courage à toi et tout le meilleur !!

Votre témoignage m’intéresse. Je suis une migraineuse qui se reconnaît dans cette situation. A partir de combien de temps avez vous ressenti cette diminution de migraine ?

Bonjour ! A partir du moment où je suis devenue végétalienne je n’ai plus du tout eu de migraines pendant une année. Ensuite elles sont revenues mais bien moins souvent qu’avant 🙂

merci pour ces commentaires.
je suis un très grosse migraineuse depuis plus plus de 20 ans…je me suis rendu compte que le fait de consommer des oeufs pouvait me provoquer des migraines. je commence à m’intéresser d’un peu plus près au végétalisme même si je consomme très peu de viande. j ‘ai bien envie de tester car ces migraines me pourissent clairement la vie.
j ‘ai toutefois fois eu une révélation concernant les migraines que j ‘ai fortement diminué en intensité en arrêtant la cup et tampons, et en laissant s’écouler le fluide.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.