Pourquoi j’ai arrêté les produits laitiers (2/2)

Si vous avez loupé la première partie de cet article, vous pouvez la retrouver ici : Pourquoi j’ai arrêté les produits laitiers (1/2).

Dans cette première partie, je vous expliquais la raison principale pour laquelle j’ai arrêté de consommer des produits laitiers (lait, fromage, crème, beurre), qui est la souffrance animale

Dans cette deuxième partie je vais aborder l’aspect santé et les effets sur le corps.
Je ne suis ni médecin, ni nutritionniste mais j’ai fait beaucoup de recherches sur le sujet, j’en ai discuté avec des spécialistes et les résultats sont assez édifiants. Je vous propose dans cet article un condensé de toutes mes recherches.

Je vous en parlais déjà dans l’article L’impact de l’alimentation sur l’humeur et le stress, l’alimentation joue un rôle majeur sur notre santé et la façon dont on se sent. Les dernières études sur les produits laitiers prouvent qu’ils sont à l’origine de beaucoup de maux et qu’ils peuvent même être dangereux…

Voici donc quelques bonnes raisons de dire bye-bye aux produits laitiers :

Lait CP Martin AbegglenCrédit photo : Twicepix

Pourquoi boire le lait d’une autre espèce ?

Vous ne trouvez pas ça bizarre que l’homme soit le seul à boire le lait d’une autre espèce ? Réfléchissez bien, vous avez déjà vu un chiot boire le lait d’une chèvre ? Ou un agneau boire le lait d’une vache ? Sauf cas extrême, cela n’arrive jamais.

Et pour cause, le lait de chèvre est fait pour les chevreaux, le lait de brebis pour les agneaux, le lait du chien est destiné aux chiots et le lait de vache… est destiné aux veaux. Pas aux hommes.

Ça semble très logique non ? Alors pourquoi a-t-on commencé à boire du lait de manière massive ?
Il semblerait que cette tendance ait débuté avec Pierre Mendès France en 1954 qui, à l’époque, a encouragé les écoliers à boire du lait afin de les rendre plus forts et vigoureux. L’idée était surtout de combattre la dénutrition en cette période d’après-guerre. Soit.
Mais de nos jours, nous ne sommes plus en période de dénutrition, du moins dans les pays développés. Donc le lait n’a plus sa place.

Pourquoi boire du lait une fois adulte ?

Autre fait intéressant, l’homme est le seul à boire du lait une fois adulte c’est à dire une fois sevré, donc ne nécessitant plus de lait.

Le lait est nécessaire lorsqu’on est bébé, pour grandir correctement et parce qu’il contient tous les nutriments nécessaires pour un bon développement.

Vous avez déjà vu un chien adulte boire du lait ? Ou une vache adulte ? Ou encore un cochon ?
Non, aucune autre espèce adulte ne consomme de lait. Une fois sevré, le corps n’en a plus besoin et ne le tolère même plus vraiment.

Alors oui, je sais vous allez me dire que le chat adore le lait mais ceci est un mauvais argument… Le chat boit du lait quand on lui en donne, certes, (et encore certains n’aiment pas), mais il n’irait jamais en chercher spontanément dans la nature… De plus, si vous avez déjà donné du lait à votre chat, vous savez aussi qu’il le digère très mal et que cela se traduit par de forts soucis gastriques (si vous avez un chat en appartement, avec une litière, vous voyez de quoi je parle… Bon appétit.)

Il en est de même pour les bébés, lorsqu’on remplace le lait maternel par du lait de vache, les bébés ont très souvent tendance à le rejeter, ne pas le digérer correctement et être malade. On pense généralement que c’est parce que leurs intestins sont encore fragiles, mais pourtant ils digèrent très bien le lait de leur propre mère…

Veau CP cocabong0Crédit photo : Cocabong0

Le lait de vache est adapté à la croissance du veau, pas à celle de l’homme

Chaque espèce produit un lait différent : le lait humain est différent du lait de brebis, de chèvre ou de vache. Et ce pour une raison précise : chaque espèce produit un lait adapté à son espèce, pas adapté à une autre.

Le lait de vache contient beaucoup de facteurs de croissance par exemple. Pourquoi ? Parce que le veau, qui pèse environ 45kg à la naissance, va prendre du poids très rapidement dès ses premiers jours de vie : 1kg par jour en moyenne. Par JOUR, vous vous rendez compte !
Au bout d’un an, il pourra facilement peser plus de 300 kilos. Et pour cela, il lui faut un peu d’aide : le lait de sa maman est donc bourré de facteurs de croissance.

Vous le savez, un bébé humain ne prend pas 1kg par jour (ou alors il y a un sérieux problème), le lait de vache n’est donc pas adapté pour sa croissance. Il est bien trop riche pour l’homme.

Le corps d’un adulte n’est pas fait pour digérer le lait

Lorsqu’un bébé nait, ses intestins contiennent beaucoup de lactase, une hormone permettant d’assimiler le lactose, élément principal du lait. Les bébés peuvent donc très bien assimiler le lait (celui de leur mère, si vous suivez) car ils en ont besoin, la nature est bien faite, n’est-ce pas. Mais plus le bébé grandit, plus la présence de cette hormone diminue. 

En effet, plus on vieillit et moins le corps peut assimiler le lactose, car il n’en a plus besoin. Or s’il ne l’assimile plus, cela veut dire que soit il l’évacue directement (donc c’est inutile) soit cela peut devenir poison pour lui.
A l’échelle mondiale, près de 80% de la population est intolérante au lactose. C’est à dire que 8 personnes sur 10 présentent des troubles digestifs après avoir consommé du lait ou des produits laitiers… Ça ne vous choque pas vous ? Moi je trouve ça un peu illogique de consommer un aliment qui provoque ce type de réactions chez tant de monde… 

Fromage CP Fred_vCrédit photo : Fred_v

Le lait d’aujourd’hui ne contient pas que du lait…

Je vous en parlais déjà dans la première partie de l’article, les vaches sont aujourd’hui traitées comme des machines à lait et on leur demande tellement de rendement qu’elles tombent souvent malades ou que leurs pis s’infectent. On leur administre donc de fortes doses d’antibiotiques, dont une partie se retrouve dans le lait et les produits laitiers…

On y retrouve aussi du pus, des pesticides (présents dans l’alimentation des vaches), des hormones de croissances, etc. Miam miam.

Par ailleurs, le lait, la crème ou le fromage contiennent un taux élevé de lipides saturés qui sont nocifs pour le corps et peuvent augmenter le risque de maladie cardiovasculaire.

Lait, calcium et ostéoporose

Les produits laitiers sont nos amis pour la vie, n’est-ce pas ? Il nous faut du lait pour assurer un bon apport de calcium et surtout éviter l’ostéoporose, pas vrai ?

Alors comment expliquer que les pays où l’on boit le plus de lait et où l’on consomme le plus de produits laitiers (France, Suède, etc.) sont aussi les pays où l’on trouve le plus de personnes souffrant d’ostéoporose…? Alors qu’en Asie, où ils consomment très peu de lait, ils connaissent à peine cette maladie.

Pourquoi ?

En France, notamment, on nous répète à longueur de journée qu’il faut consommer des produits laitiers tout au long de la vie pour avoir des os solides. Certes le lait contient beaucoup de calcium, mais le corps ne peut assimiler que 40% du calcium d’origine animale.

C’est à dire que 60% se retrouve éliminé par le corps (qui doit donc bosser dur pour l’éliminer correctement). A quoi bon se gaver de produits que le corps peine à digérer si en plus plus de la moitié des nutriments qu’il contient est éliminé…?

Par ailleurs, les produits laitiers contiennent des protéines animales et celles-ci ont tendance à acidifier le corps. Or trop d’acide est mauvais pour le corps et provoque des inflammations et à la longue, potentiellement des maladies graves. Le corps étant une machine très bien faite, il va essayer à tout prix de combattre cette acidité. Il va donc trouver un corps alcalin (l’opposé d’acide) pour contrer l’acidité et la plus grande source se trouve dans les os (le calcium qui les compose).
Ceux-ci se fragilisent donc à la longue et perdent de leur solidité, ce qui entraine l’ostéoporose…

Le fait de boire du lait ou consommer des produits laitiers pour le calcium induit en fait une perte de celui-ci… Alors, les produits laitiers, nos amis pour la vie, vraiment ?

IMG_0030Crédit photo : Katerha

Où trouver du calcium ?

Dans la nature, tout simplement. Je vous disais plus haut que le calcium animal n’est assimilable qu’à 40% maximum par le corps. Mais la bonne nouvelle, c’est que le calcium végétal est lui assimilable à 75% !

Pour consommer du bon calcium, que votre corps va assimiler au maximum et qui ne va pas détruire vos os, tournez-vous donc vers le végétal.
Voici quelques aliments qui contiennent beaucoup de calcium :

  • le thym (il en contient plus que le lait !)
  • les algues wakamé
  • les épices comme la cannelle, le cumin, le curry
  • les graines de sésame
  • le tofu
  • les amandes
  • les brocolis
  • les fruits secs (abricots, figues)
  • les légumineuses (lentilles, haricots rouges)
  • les eaux minérales de type Hépar, Contrex

L’important est donc de diversifier son alimentation au maximum

Et pour savoir par quoi remplacer le lait et les produits laitiers, je vous conseille de télécharger gratuitement mon guide “Réduire les produits d’origine animale en gardant le plaisir de manger“, vous y trouverez plein d’astuces et vous verrez qu’il est facile de se passer de produits laitiers 🙂

J’espère que cet article vous aura éclairer sur les vrais effets des produits laitiers sur la santé. Mon souhait est simplement de vous ouvrir l’esprit et de vous montrer qu’il ne faut pas prendre les messages des publicitaires comme des vérités (exemple : mangez des yaourts pour avoir des os solides). Faites vos propres recherches, soyez curieux et testez ce qui vous convient le mieux !

Sur ce je vous laisse avec une vidéo du Professeur Henri Joyeux qui explique en quoi les produits laitiers sont dangereux pour la santé. Si vous ne connaissez pas encore ce “personnage”, je vous conseille cette vidéo.

Enjoy et prenez soin de vous <3

Articles associés

% commentaires (7)

Super la liste des aliments contenant du calcium! Je suis épatée par le thym!

Oui moi aussi j’ai été surprise ! Comme quoi, la nature est pleine de ressources 😉

Merci Anne-So pour cet article.
J’ajouterais que le lait bouche les sinus. C’est bizarre, depuis que mes enfants ont arrêté le lait ils n’ont plus de rhinopharyngite…

C’est vrai, j’ai souvent lu que les produits laitiers favorisait l’encombrement du nez et les désagréments respiratoires !

[…] les produits laitiers 1ère partie (j’y aborde surtout les conditions de vie des animaux) Pourquoi j’ai arrêté les produits laitiers 2ème partie (j’y parle des aspects santés et propose des alternatives aux produits […]

[…] même le calcium ? Eh oui même le calcium ! Je vous en parle d’ailleurs en détail dans un article et je vous donne une liste d’aliments contenant parfois plus de calcium que le lait. En plus […]

[…] non comme des animaux.  Cet article va donc se concentrer sur les conditions de vie des animaux et un second suivra (d’ou le (1/2)), où j’expliquerai les autres raisons qui m’ont poussées à […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.